Patrimoine immobilier de l’Etat hongrois : les affaires s’enchaînent

Un nouveau gros scandale de corruption datant de l'ère Gyurcsany éclate au grand jour et plombe l'image de l'opposition libérale. L'affaire de la vente "antidatée" en 2008 d'un immeuble de l'Etat hongrois à Moscou il y a plusieurs années. Des arrestations ordonnées par le Parquet ont déjà eu lieu en début de semaine. Le KEHI (Kormányzati Ellenőrzési Hivatal), institution de contrôle des gouvernements, vient de porter plainte. En 2009, certains responsables de cette vente étaient impliqués dans une autre grosse affaire louche : la vente de plusieurs châteaux appartenant à l'Etat à une obscure société française (du moins sur le net . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

François Gaillard