« Orbán élimine tout ce qui le gêne. […] Le peuple hongrois n’est pas en mesure d’exercer une résistance »

« Nous nous retrouvons dans une situation où il n'y a aucune protection de la constitution, aucune garantie légale des libertés individuelles ». C'est ainsi que le philosophe Gáspár Miklós Tamás, analyse la situation en Hongrie après l’entrée en vigueur d’une loi qui permet à Viktor Orbán d’émettre des décrets par-dessus la tête du parlement dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée