Mises sur la sellette, des ONG défient le régime hongrois

Traitées en ennemis d'Etat, des organisations civiles financées par le milliardaire George Soros qui agissent aux côtés des demandeurs d'asile en Hongrie veulent résister à la pression du pouvoir qui s’apprête à criminaliser la solidarité. Reportage.
Par Patrice Senécal, à Budapest - En septembre 2013, lorsque Áron Demeter fait ses débuts avec Amnesty International en Hongrie, le climat politique est déjà empreint d’hostilité. Quelques semaines plus tôt, une première liste « de mercenaires à la nation » a été publiée . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Patrice Senécal