Européennes 2019 : Marine Le Pen ne lève pas les foules à Prague

Le parti tchèque Liberté et démocratie directe (SPD) de Tomio Okamura lançait jeudi en grandes pompes sa campagne des européennes en accueillant à Prague deux vedettes de l’extrême-droite européenne, Marine le Pen et le Néerlandais Geert Wilders. Mais le rassemblement organisé sur la place Venceslas n’a pas attiré les foules et a été émaillé de tensions avec des contre-manifestants. Revue de la presse tchèque.

Un relatif échec, c’est le constat de Petr Kambersky, dans le quotidien Lidové noviny. L’éditorialiste note pourtant que tout aurait dû concourir au succès de l’événement dans un pays où, surfant sur la forte opposition à l’accueil des réfugiés, le SPD . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Pierre Meignan