Loukachenko acculé : des élections pas comme les autres au Bélarus

Au Bélarus, une partie de l’élite et de la population souhaitent tourner la page de l’ère Loukachenko. Le prochain scrutin présidentiel, en août, fait apparaître une opposition déterminée et mobilisée derrière les réseaux sociaux. Le président, en place depuis 1994, réprime mais n’arrive pas à faire taire. Par Matthieu Besson.

Le 18 juin a eu lieu un nouvel épisode dans la répression menée par Loukachenko. Viktor Babariko, principal candidat aux élections présidentielles, est détenu par la justice bélarusse pour malversations financières, alors qu’il remettait des signatures aux autorités, selon le journal indépendant Naviny.

La banque Belgazprombank, dont il est le président, avait été perquisitionnée le 11 juin, accusée de fraude fiscale et de blanchiment de sommes illégales. 15 employés ont été arrêtés, plus de 4 millions de dollars en espèces et plus de 500 000 dollars en titres ont été saisis, comme le rapporte le Journal national bélarusse. Babariko a rapidement été limogé de la direction de la banque, et remplacé par la pro-Loukachenko Nadezhda Yermakova . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Mathieu Besson