« Ils ont fracassé mon objectif devant moi ». L’étau n’en finit pas de se resserrer contre les journalistes au Bélarus

Le coup de force de Minsk avec l'arrestation de Roman Protassevitch remet la lumière sur la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les journalistes bélarusses, qui depuis des mois sont en première ligne face à la répression . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais