Le parquet européen anticorruption est entré en fonction, mais sans la Hongrie ni la Pologne

Le Bureau du Procureur général européen (EPPO), chargé de traquer les fraudes aux fonds européens, est entré en fonction le 1er juin. Mais sans la participation, pour l'heure, de cinq pays, parmi lesquels la Hongrie et la Pologne . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard