Le nouveau président du Jobbik veut maintenir le cap plus modéré

Le Jobbik a élu samedi son nouveau président en la personne de Tamás Sneider, considéré comme le plus modéré des deux candidats. Il va devoir réconcilier un parti qui reste tiraillé par son passé d’extrême-droite. Tamás Sneider a recueilli les voix de 298 des 556 délégués du parti, soit 54%. Le candidat défait n'est autre que László Toroczkai qui représente la ligne dure du parti . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard
Corentin Léotard