« Le monde voit que quelque chose de l’Europe vit ici ». Au Bélarus, étudiants et enseignants entrent dans la danse

Avec la rentrée scolaire et universitaire, les étudiants bélarusses ont rejoint le mouvement de contestation. Malgré des interventions brutales et des arrestations dans les couloirs de l'université de Minsk, le mouvement s'organise. Plusieurs professeurs ont témoigné publiquement de leur solidarité avec le mouvement.

La première semaine de septembre a vu l'arrivée de nouveaux acteurs sur la scène du mouvement de contestation bélarusse ; celle des étudiants de Minsk. Parmi eux, les étudiants de l’Université d’État de Minsk, à l’Institut des langues, ont manifesté leur opposition à la politique de répression du régime. Ils se sont rassemblés, ont organisé des réunions, mais surtout…ont chant . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais