Tesco cède partiellement aux revendications de ses employés

La grève organisée en septembre dernier a porté ses fruits. Le géant britannique de la grande distribution, TESCO, a cédé face aux revendications de ses employés et annoncé une augmentation des salaires en 2018. Les plus bas salaires peuvent s'attendre à 10% d'augmentation. La filiale hongroise Tesco-Global Áruházak l’a annoncé mercredi, à la suite de longues négociations avec les syndicats, elle réévaluera à la hausse son budget 2018 pour les dépenses de salaires de presque 3 milliards de forints (environ 9,5 millions d'euros . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Camille Burgess