Le feu d’artifice de la discorde a finalement été tiré à Budapest

Le pouvoir a finalement réussi à tirer le « plus grand feu d’artifice d’Europe » en dépit de l’austérité et après avoir viré les oiseaux de mauvais augure de la météo nationale . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée