Le chant du cygne de la social-démocratie en République tchèque

À l'approche des élections, le parti social-démocrate tchèque (ČSSD), le parti historique de la gauche tchèque, se dirige vers les poubelles de l'histoire, lentement vidé de son sang par son alliance gouvernementale avec le populiste milliardaire Andrej Babiš et son parti ANO . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas

Correspondant basé à Prague

A étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie). Spécialiste de l'Europe Centrale et de l'ex-Union Soviétique.