La ville de Tiszaújváros roule toujours sur l’or noir

Baptisée Lénine-ville, puis surnommée Koweït City, cette cité de l’Est de la Hongrie a été construite ex-nihilo au début des années 50. À rebours d’autres villes industrielles socialistes, et grâce à la pétrochimie, Tiszaújváros continue de prospérer . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Marie-Astrid Guégan

Etudiante au Centre de Formation des Journalistes (CFJ) au moment de la rédaction de ce reportage.