La Slovaquie (contre-)attaque !

Chose promise, chose due ! La Slovaquie a amendé à son tour son "code de la nationalité" mercredi, quelques heures seulement après le vote du parlement hongrois en faveur de l’octroi facilité de la citoyenneté hongroise aux Magyars d’outre-frontière.
La nouvelle législation slovaque prévoit qu’à partir du 17 juillet, tout citoyen slovaque pourra être déchu de sa citoyenneté à deux conditions : s’il décide d’y renoncer volontairement, ou s’il dépose une demande de citoyenneté auprès d’un autre pays. L’amendement a été approuvé par 90 des 115 députés présents. Ne seront pas concernés les cas où la citoyenneté est acquise par le mariage ou la naissance.

"La double citoyenneté est un phénomène indésirable, compte tenu du fait qu'elle engendre un attachement à deux pays simultanément. En raison des droits et des  devoirs que cet attachement implique, des problèmes sérieux peuvent se produire dans la pratique", a estimé le Premier Ministre Robert Fico, qui redoute que la citoyenneté hongroise soit offerte à grande échelle.
L’extrême-droite slovaque se régale
Le leader du Parti national slovaque (SNS . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard