La représentation de la région des Sicules à Bruxelles agace Bucarest

Mardi 31 mai, sous l'impulsion de trois eurodéputés de l'Union Démocrate Magyare de Roumanie - UDMR (Csaba Sogor, Winkler Iuliu et László Tökés), un bureau du "Pays des Sicules" a été inauguré à Bruxelles. Il s'agit-là d'un moyen de lobbying économique pour cette région de Transylvanie délaissée par Bucarest, afin d'obtenir plus d'argent de l'UE et plus d'autonomie, sans devoir passer par l'Etat central. Le gouvernement roumain ne voit pas cela d'un très bon oeil, au contraire, mais il reste prudent quant aux conséquences politiques que cela pourrait avoir.

Pour fêter l'ouverture de ce bureau de la région des Sicules au Parlement européen,  seule une petite dizaine d'eurodéputés hongrois étaient présents. Comme pour montrer que cette initiative pourrait une nouvelle fois déranger les rapports diplomatiques entre les deux pays, le quotidien roumain Adevarul notait jeudi qu’aucun représentant officiel de . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée