La loi d’urbanisme qui rend les sans-abri insomniaques

En Hongrie, le gouvernement a décidé d'avoir les clochards à l'usure en les punissant de ne pas avoir de toit où dormir ! Le nouvel amendement qu'il propose à la loi sur les constructions en zones urbaines comprend l'interdiction de l'usage inapproprié des espaces publics, tel que dormir dans la rue, par exemple. Pour les nombreux sans-abri des villes hongroises, cet hiver risque d'être vraiment plus rude que les autres.

On connaissait déja depuis quelques années, en France notamment, l'urbanisme anti-SDF (remplacement des bancs par des sièges individuels, installations de pics dans les renfoncements d'immeubles, etc). Il n'est pas encore massivement arrivé en Hongrie, mais on est sur la bonne voie. La proposition d'amendement, qui sera logiquement adoptée aux deux tiers du Parlement, dispose que les espaces tels que les rues ne peuvent être utilisés qu'à des fins publiques, comme les loisirs, les manifestations, l'inauguration de statues et  de monuments commémoratifs et l'installation de services publics. La loi sur l'urbanisation prévoit donc que la police . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

François Gaillard