La débandade de l’Hetero Pride à Budapest

L'appel des hétéros n'a pas du tout été suivi au mot. La première « riposte » officielle des homophobes hongrois à la Gay Pride annuelle de Budapest a certes eu lieu samedi, mais le rassemblement n'a pas été à la hauteur des espérances de ses organisateurs. A peine 80 personnes - skinheads et couples de vieillards en tête - ont défilé à la queue leu-leu sur Andrássy út, une avenue décidément bien large pour tel flop.
Autorisée pour la première fois par la police, cette manifestation voulait protester contre l'utilisation de l'espace public par les homos. Le problème, c'est que les Budapest Prides de 2008 et de 2009 ont, en elles-mêmes, bien plus rassemblé les homophobes hongrois (à l'extérieur du cordon de sécurité) que l'événement officiel de ce week-end.

Phénomène cocasse : parmi les extrémistes mâles, très représentés dans la petite centaine de manifestants, peu d'entre eux étaient accompagnés par une représentante de la gente féminine. L'événement n'avait donc rien de bien sérieux, ni de très . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée