« Je suis un homme sensible ». Alexandre Loukachenko, le grand monologue

Un an jour pour jour après sa réélection frauduleuse, le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, s'est fendu d'une conférence de presse qui a pris la forme d'un monologue de près de huit heures . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ania Nowak

Journaliste indépendante.