« Moi, je ne suis pas syrien, alors… »

..alors je peux aller me faire voir. C'était ce que semblait vouloir dire Masoud l’afghan. C’était au début du mois de septembre à la gare Keleti de Budapest . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard

Rédacteur en chef du Courrier d'Europe centrale

Journaliste, correspondant basé à Budapest pour plusieurs journaux francophones (La Libre Belgique, Ouest France, Mediapart).