Jan Palach : 50 ans après, la torche reste allumée

Son geste reste la protestation la plus radicale de l’histoire tchèque. Il y a cinquante ans, le 16 janvier 1969, Jan Palach, étudiant à Prague, s’immolait par le feu sur la place Venceslas. Son suicide, pensait-il, devait servir à sortir le peuple tchécoslovaque de la léthargie, cinq mois après l’écrasement du Printemps de Prague et le début de la répression soviétique . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet