« Ils sont expulsés, littéralement ». Les hôpitaux hongrois évacués manu militari

Les directeurs d’hôpitaux ont eu quelques jours pour évacuer les malades réguliers et faire place à d’hypothétiques malades du Covid-19. Une « opération militaire » qui a choqué.
Les directeurs des hôpitaux ont eu quelques jours pour faire place nette : renvoyer chez eux ou dans d’autres centres de soins les malades réguliers pour libérer 60% de leurs lits et être prêts à recevoir des malades du Covid-19. Un ordre reçu du super-ministre des Ressources humaines, Miklos Kásler. A la date butoir du 15 avril, ce sont 36 000 de 60 000 lits hospitaliers que compte le pays qui ont été ainsi réquisitionnés pour les besoins de la lutte contre le coronavirus . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard