Ildikó Enyedi : « Je regarde au-delà de l’humanisme, de la morale et du jeu social »

Ildikó Enyedi est la figure de proue incontestable du cinéma hongrois à l'heure actuelle. Nous sommes allés à la rencontre de la réalisatrice de « Corps et âme », alors qu’elle termine son prochain film « L’histoire de ma femme » (The Story of My Wife), récemment tourné à Budapest avec l’actrice Léa Seydoux. Elle nous a parlé de la poétesse Ágnes Nemes Nagy, de la chanteuse Laura Marling, d’hypnose…et bien sûr de ses films et du cinéma magyar.

Ildikó Enyedi, c’est cette étoile filante du cinéma européen qui va et vient en laissant derrière elle des pépites cinématographiques comme autant de traces lumineuses sur le ciel du Septième art. En 1989, sa fable aux accents surréalistes « Mon vingtième siècle », où une place privilégiée est confiée précisément aux étoiles, remporte la Caméra d’or au Festival de Cannes grâce à une somptueuse photographie en noir et blanc. Après plusieurs films . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Nikola Radić