Hongrie : coup d’État ou coup politique ?

Le parlement a voté lundi pour donner des pouvoirs exceptionnels au chef du gouvernement, Viktor Orbán, dans la lutte contre l’épidémie causée par le coronavirus.
Lundi après-midi, le parlement a voté, à 138 voix pour et 53 contre, une « loi contre le coronavirus » qui octroie des pouvoirs exceptionnels au chef de l’exécutif.
Cette loi inscrit dans la durée des mesures exceptionnelles mises en place par décrets dans le cadre de l’état d’urgence (« l’état de danger », selon la terminologie hongroise) déclaré le 11 mars dernier pour 15 jours . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard