Hongrie : « Ce qui est bon pour l’Église est bon pour l’État, et inversement »

Dans l'ombre d'un Fidesz omnipotent, on oublierait presque qu'il existe un petit partenaire de coalition, le KDNP. Une quasi coquille vide qui se rappelle parfois au souvenir des électeurs pour vanter les bienfaits de l’Église pour la société hongroise.

Zsolt Semjén, le président du Parti populaire chrétien-démocrate (KDNP), qui gouverne en coalition avec le Fidesz depuis 2010, n'est pas un poids lourd de la politique hongroise mais son rôle symbolique est relativement fort. En déplacement ce dimanche . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée