Hongrie : 1 million de signatures pour une Europe forteresse

Et le Fidesz ne compte pas s'en arrêter là, le parti de Viktor Orbán qui bat la campagne pour véhiculer le message anti-immigration qui lui fait office de programme pour les élections européennes.

« Nekünk Magyarország az első! ». Cette formule, directement inspirée du « America First » qui a fait de Donald Trump le président des États-Unis, a été lancée par Viktor Orbán au mois de février 2018 lors de son discours sur l’État de la nation. Un discours qui devait . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée