Gábor Vona se rêve en leader d’un front anti-Orbán

Acculée par le pouvoir, le Jobbik a tenté de mobiliser au-delà de son électorat traditionnel d’extrême-droite, vendredi soir devant le siège du Fidesz, mais sans grand succès. Jobbik drapé dans les habits du sauveur de la démocratie hongroise, voilà qui a de quoi faire sourire ou inquiéter, pour qui se souvient qu’il y a quelques années encore son président, Gábor Vona, déclarait fièrement « nous ne sommes pas des démocrates . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard