Football : Videoton enfin Champion !

Le sort est conjuré. Au terme d’une magnifique saison, le FC Videoton a remporté hier soir la première Soproni Liga de son histoire. Le club de Székesfehérvár a fêté son sacre devant son public, après une victoire contre Kaposvár sur le score de 3 buts à 1.

Photo : www.nemzetisport.hu

A Székesfehérvár, la nuit dernière a été longue, chaude et bien arrosée. Le club de foot de la ville, le FC Videoton, est enfin devenu champion de Hongrie. A deux journées de la fin, il compte 8 points d’avance sur le second, Paks, et est assuré de conserver la première place. Un soulagement pour tous les supporters du club, frustrés de ne pas avoir été champions l’an dernier. On se souvient que le FC Videoton avait dominé la Soproni Liga de bout en bout, mais avait été coiffé sur le fil par le champion en titre Debrecen.

Une régularité récompensée par un doublé ?

2010-2011 est l’année de la consécration pour le club présidé par László Szieben. La régularité qui caractérise le FC Videoton depuis plusieurs saisons paye enfin et fait oublier le cauchemard de la saison dernière à ses supporters. Malgré des débuts poussifs (2 victoires en 5 journées l’été dernier), et une fin de championnat « petit bras » comme l’an dernier (un seul succès lors des 5 derniers matches avant la rencontre d’hier, contre Kaposvár) le FC Videoton a dominé tout le reste de la saison sans partage. Meilleure attaque et meilleure défense (57 buts inscrits contre 27 encaissés), le club de Székesfehérvár n’a été défait qu’à 4 reprises et a enchainé 17 victoires en 28 matches. Le point d’orgue de sa saison a sans doute été les deux brillantes victoires obtenues en une semaine, au mois de mars, à Ferencváros (0-5) et face à Debrecen (2-1).

Auréolé de ce titre de champion, Videoton n’a pas pour autant terminé sa saison. Le 17 Mai prochain, il disputera la finale de la Coupe de Hongrie face au club de Kecskemét. A cette occasion, les hommes de György Mezey pourront compter sur le meilleur buteur du championnat hongrois, le brésilien André Alves (25 buts), qui était pressenti à l’Olympique de Marseille au mercato l’hiver dernier.  pour forcer le destin qui leur a fait tant de mal par le passé et réaliser un doublé historique.

La bonne surprise de Paks et la fin du règne de Debrecen

La ville de Paks est certes d’abord célèbre pour abriter l’unique centrale nucléaire de Hongrie, elle l’est désormais aussi pour son football. Alors qu’ils bataillaient l’année dernière pour ne pas descendre à l’étage inférieur, les joueurs de Paks ont été cette année les adversaires les plus coriaces du FC Videoton. En battant le leader 1 à 0, le 26 avril dernier, Paks a joué les trouble-fêtes jusqu’au bout. Ils devraient, en toute logique, conserver leur deuxième place et se qualifier pour l’Europa League. Au classement,  ils devancent respectivement Ferencváros et Debrecen de 4 et 5 longueurs.

Debrecen, double champion en titre et auteur du doublé l’an passé est mal en point cette année. Le DVSC a encore 2 matches pour sauver sa saison et accrocher la troisième place du championnat, synonyme de qualification pour la coupe d’Europe.

En bas de tableau, les promus du Szolnoki MÁV prendront l’ascenseur en sens inverse, direction la deuxième division, après n’avoir décroché que 4 petites victoires cette année. Szolnok devrait être accompagné par un habitué de l’élite hongroise, le MTK Budapest, auteur d’une saison épouvantable et qui compte, pour le moment, 4 points de retard sur l’autre promu, le BFC Siófok.

Articles liés :

Videoton tue le suspense dans le championnat hongrois

Le bilan du championnat hongrois à la mi-saison

Dzsudzsák, footballeur hongrois de l’année

Saison 2010 – 2011 : Le retour de Debrecen

Le gouvernement promet 10 milliards de HUF pour le futur stade de Debrecen

L’OM lorgne sur le championnat hongrois

Debrecen sombre en Europa league

UEFA : Debrecen s’en sort bien

Une gaffe qui peut être fatale à Debrecen

Debrecen, dernier survivant en Coupe d’Europe

Deux joueurs de Debrecen suspendus par l’UEFA

Zoltan Gera, héros londonien d’un soir

Debrecen soupçonné de corruption

Des étoiles nordiques au Videoton ?

Saison 2009 – 2010 :

Le doublé pour Debrecen !

Debrecen conserve le titre, sans tambour ni trompette

DVSC s’envole vers le titre

Le suspense du championnat hongrois

Videoton et DVSC au coude à coude

Hooliganisme: du rififi à Ferencvaros

Nicolas Gidaszewski