Éva Vámos : « La francophonie, ça permet une ouverture d’esprit incroyable »

En Hongrie, toute une communauté d'intellectuels, de chercheurs, et de journalistes fait vivre au quotidien la langue française. Rédactrice en chef du Journal francophone de Budapest depuis sept ans, Éva Vámos en fait assurément partie. Portrait.
Journaliste depuis plus de quarante ans, Éva Vámos a appris le français très jeune, à l'école primaire. "J'ai appris à lire et à écrire avec une méthode expérimentale et chaque jour, on avait un cours de français", raconte-t-elle. Lorsque les Soviétiques font de la Hongrie un de leurs pays satellites, l'enseignement du français à l'école primaire est supprimé pour être remplacé par le russe . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Aurélie Loek