Estonie : l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite inquiète sur les rives de la Baltique

Malgré la victoire du centre-droit aux élections législatives de mars dernier, le parti de centre-gauche KESK dominant la coalition sortante a finalement préféré construire une majorité alternative en s'alliant avec deux petites formations, dont une classée à l'extrême droite. L'arrivée au pouvoir des nationalistes dans ce petit État balte inquiète les observateurs internationaux. Entretien avec Alice Waits, rédactrice à Regard sur l'Est et chercheure indépendante . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais