En Ukraine, la défiance face aux autorités

A Kiev, ce 18 mars, le premier jour de quarantaine se vit en dilettante. La plupart des cafés et restaurants sont effectivement fermés, mais quelques cafés ouvrent toujours leurs portes pour servir des clients. Dans la rue, néanmoins. Les transports publics fonctionnent au ralenti. Malgré les injonctions des autorités, on voit des tramways et des bus remplis de bien plus que 10 ou 20 personnes. Beaucoup d'entre elles ne portent pas de masques de protection. Comme souvent, la réalité désinvolte de la rue tranche avec le ton inquiet des déclarations officielles. Le président Zelenskyy a ainsi annonc . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Sébastien Gobert