En Tchéquie, un nouveau parti pour lutter contre les inégalités et la crise écologique

Alors qu'Andrej Babiš a récupéré l'électorat des partis traditionnels de gauche au moyen de quelques mesures populistes, le paysage politique tchèque sur la gauche de l'échiquier n'est pas reluisant. Mais un nouveau parti politique veut offrir une alternative aux électeurs.

« Le futur arrive : un nouveau mouvement politique se dresse contre les oligarques et promouvra une société plus juste et durable », annonce le communiqué de presse lancé par Budoucnost (Futur) ce mercredi . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas