En Tchéquie, la télévision publique est sous la pression croissante du pouvoir

La télévision publique Česká televize ne se prive pas d’égratigner le pouvoir. En retour, elle subit les assauts du gouvernement et des partis d'extrême-droite et d'extrême-gauche. Elle a remporté une bataille jeudi à la Chambre des députés, mais la société civile craint pour l'indépendance des médias publics.

« Pourquoi est-ce qu'on devrait payer pour quelque chose qui nous nuit ? », a interrogé depuis la tribune de la Chambre des députés, Miloslav Rozner, du parti d'extrême-droite SPD (Liberté et démocratie directe). Son collègue communiste Jiří Valenta a pour sa part attaqué les salaires des animateurs de la télévision . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas