En Slovaquie, les nationalistes veulent faire interdire les néo-nazis

"Je vous déclare la guerre, Monsieur Kotleba". Le président du Parti national slovaque, Andrej Danko, semble décidé à mettre hors jeu son rival, le néo-nazi Marian Kotleba. Andrej Danko, à la fois président du Parlement et chef du Parti national slovaque (SNS), a fait sensation lundi en déclarant lors d'une conférence de presse qu'il allait lancer des mesures "anti-fascistes" visant à dissoudre le Parti populaire slovaque (LSNS . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard