En Slovaquie, la crise sanitaire se double d’une crise gouvernementale

Après le ministre de la santé, c'est le ministre du Travail Milan Krajniak qui a démissionné lundi. Plusieurs partis de la coalition gouvernementale réclament la démission du Premier ministre Igor Matovič.

L'on savait la coalition du Premier ministre Igor Matovič fragile. Il se pourrait bien qu'elle ne passe pas le stress test représenté par la forte recrudescence de l'épidémie de Covid-19 en Slovaquie. Un an après son entrée en fonction, les jours d'Igor Matovič à la tête du gouvernement semblent même comptés.

Deux partis de la coalition exigent en effet son départ, sans quoi ils menacent de quitter la coalition : Liberté et Solidarité (SaS) du ministre de l’Économie Richard Sulík et Pour le peuple (Za Ľudí) de Veronika Remišová.

« Ça ne peut pas continuer comme ça. Seule l'éviction de Matovič pourra sauver ce gouvernement », a déclaré lundi Richard Sulík.

Sas et Za Ľudí estiment que le premier ministre a échoué à répondre à la crise sanitaire. Ils lui reprochent aussi ses méthodes de gouvernance qu'ils jugent . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard