En Pologne, les municipalités « sans LGBT » ne veulent pas apparaître dans un « Atlas de la haine »

Les municipalités polonaises qui ont adopté la très décriée « Charte des droits de la famille » veulent attaquer en justice les militants de la cause homosexuelle qui les ont inclus dans un « Atlas de la haine ».
En signant une « Charte des droits de la famille », les collectivités locales polonaises ne pensaient peut-être pas se retrouver au cœur d'une tempête médiatique de dimension internationale. Cette charte qui promeut une vision très conservatrice de la famille et de la société, concoctée par l'organisation juridique Ordo Iuris, fait en effet grand bruit à l'étranger, les observateurs y voyant une volonté de stigmatisation des personnes homosexuelles . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée