En Hongrie, on s’essaie aux blocages de routes pour se faire entendre

Samedi, une multitude de petites actions ont été organisées en province contre le gouvernement Fidesz et la loi « esclavagiste ». A Budapest en revanche, les manifestants ont essuyé un échec cuisant.

« Bloquons le pays ». Tel était le mot d'ordre des syndicats et des partis politiques pour ce samedi, nouvelle journée de grogne sociale après l'adoption de la loi controversée sur les heures supplémentaires . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée