En Hongrie, le grillage des clivages

Chaque année au printemps, trois bourgades voisines de Hongrie, de Roumanie et de Serbie font sauter les frontières issues du traité de Trianon en 1920 et se rassemblent le temps d’une journée de festivités. Reportage dans un lieu étrange, aux confins de l’Union européenne et de trois pays, au pied d’une stèle, au bout d’un mur de barbelés.

Des voitures noires s’engagent sur une petite route boueuse. Devant, les sirènes des patrouilleurs mènent le convoi dans la prairie à perte de de vue. Puis, plus loin, on l’aperçoit. Un long mur grillagé se dessine à l’horizon.

Sur place, les caméras sont déjà rivées vers une petite scène en bois, où sont attendus les discours de politiciens. Quelques pas plus loin, le drapeau tricolore de la Hongrie – piros, fehér, zöld - flotte au vent. L’orage approche.

Et il se tient là, blanchâtre, quelque peu décoloré par le temps, mais bien implanté dans la pelouse : un petit monument, le Triplex, qui indique par sa présence la jonction territoriale de trois pays. Sensé commémorer les accords de Trianon . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Patrice Senécal