En cavale, l’ex-premier ministre macédonien coule des jours tranquilles chez son ami Viktor Orbán

Un mois après sa fuite en Hongrie, l'ancien premier ministre macédonien Nikola Gruevski s'accommode bien de sa vie d'exilé, déjeunant dans les quartiers chics de Budapest, sans paraître pour le moins inquiété par la demande d'extradition des autorités macédoniennes. Et le gouvernement hongrois ne semble en aucun cas prêt à livrer son "réfugié VIP".

Skopje et Budapest, correspondances - Un mois après la fuite en Hongrie de l'ancien Premier ministre Nikola Gruevski, l'opinion publique macédonienne exige toujours des réponses sur les zones d'ombre qui entourent cette cavale. Le Parquet général devrait recevoir ces deux prochaines semaines les premières informations relatives à l'enquête préliminaire sur la fuite du condamné. Et alors que le ministère de la Justice attend toujours la réponse des autorités hongroises à la demande d'extradition de Skopje, une vidéo a été publiée mardi dernier dans laquelle on voit Gruevski se promener dans les rues de Budapest et déjeuner tranquillement avec des proches, bien loin des affaires judiciaires qui devraient l'inquiéter . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée