Derrière des fenêtres poussiéreuses, un joyau de l’architecture impériale : les thermes de Bratislava

Ils promettent un sauna, une piscine, des espaces de détente, des bassins chauffants, mais aussi un café, une bibliothèque sur trois étages, une salle de lecture, un lieu de rencontres, de conférences et de discussions. Bratislava prévoit de dépenser pour cela entre neuf et quatorze millions d'euros pour la reconstruction du bâtiment. Ce sauvetage, car c’en est un, a attiré pas moins de soixante-dix-sept architectes du monde entier . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Vera Cosculluela