Comprendre les affaires qui pèsent sur Andrej Babiš en République tchèque

Avant de se lancer en politique en 2011 et de devenir premier ministre en 2017, Andrej Babiš s'était construit un véritable empire dans le secteur de l'agro-alimentaire. Son groupe Agrofert rassemblant près de deux cents compagnies a fait de lui la deuxième personne la plus riche du pays, avec une fortune estimée par le magazine Forbes a plus d'un milliard de dollars. En 2014, le groupe avait aussi mis la main sur le groupe de médias MAFRA.

En 2011, Andrej Babiš a fondé le mouvement ANO (Action des citoyens mécontents) et s'est lancé en politique en promettant de faire le ménage et d'administrer le pays comme une entreprise. Fort de près de 19 % des voix en 2013, il était entré en coalition comme partenaire junior . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas