Barroso II : Jeleva, un petit tour et puis s’en va

Sans surprise,  les coordinateurs de la commission Développement n'ont pas réussi à se mettre d'accord et un ultime vote hier matin a rejeté la candidature de Rumiana Jeleva, la prétendante bulgare. Contrairement à ce qui avait été envisagé, ce n'est pas le ministre bulgare de la Défense qui a été proposé pour la remplacer, mais l'actuelle vice-présidente de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva.
C'est hier, mardi 19 janvier, que la décision a été prise. Une véritable censure des groupes représentants la gauche au Parlement européen a eu raison de Rumiana Jeleva. Cette dernière semble avoir été profondément meurtrie par la campagne de dénigrement orchestrée par différents parlementaires européens, bulgares et autres. Reliée par les médias de Sofia mais aussi de l'Union, des rumeurs sur un conflit d'intérêt entre les différents mandats politiques et privés de Rumiana Jeleva ont décrédibilisées sa candidature ainsi que sa réputation professionnelle dans le cadre de sa nomination à la commission du Développement et de Réponses de crises.

La ministre bulgare des Affaires étrang . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Cécile Vrain