Aveux d’un suspect dans l’affaire des attaques anti-Roms

L'affaire des attaques anti-Roms, "oubliée" par les médias depuis plusieurs mois, semble se réveiller. La police vient d'annoncer que le suspect principal de l'enquête ouverte en juillet 2008, Árpád K, a avoué avoir ouvert le feu sur plusieurs maisons qu'il savait habitées par des familles roms . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

William Brown