Avec les décès de Rajk et Konrád, la Hongrie perd deux icônes de la dissidence

László Rajk et György Konrád, deux figures de la dissidence contre le régime communiste en Hongrie et deux intellectuels critiques de Viktor Orbán, sont décédés coup sur coup cette semaine.

Triste semaine pour la Hongrie. Mercredi, l’architecte László Rajk a été emporté par un cancer fulgurant à l’âge de 70 ans. Vendredi, c’est l’écrivain György Konrád qui est décédé des suites d’une longue maladie, à 87 ans. Les deux hommes ont été tour à tour dissidents pendant le communisme, puis membre du parti libéral SzDSz et enfin critiques du régime « illibéral » de Viktor Orbán . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée