Au procès des meurtriers de Ján Kuciak, les objectifs braqués sur Marian Kočner

La Slovaquie juge les assassins du journaliste Ján Kuciak et de sa compagne. Marian Kočner, le mafieux qui aurait commandité le meurtre, est sur le banc des accusés.

A procès exceptionnel, mesures exceptionnelles. Les abords de la cour de justice sont quadrillés par les brigades canines de la police et à, neuf heures, les quatre accusés sont introduits dans le tribunal entourés de policiers d’unités d’élite, cagoules sur la tête et armes automatiques à la main. Ils doivent répondre de six chefs d'inculpation, dont celui de meurtre avec préméditation, pour lesquels ils encourent de vingt-cinq ans à la perpétuit . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard