Au nord de Budapest, le « Faluház », symbole de la grande épopée de la ville communiste

Durant la période communiste, l'industrialisation à marche forcée de la Hongrie coïncide avec la construction de nombreuses villes "modernes" dans laquelle on cherche à effacer les distinctions de classes. Dans le faubourg d'Óbuda, au nord de Budapest, le pouvoir fait construire dans les années 1960-1970 un immense quartier de grands ensembles, en lieu et place des anciennes petites masures traditionnelles. Par son gigantisme, le "Faluház" devient vite le symbole de cette épopée urbaine.
Le visiteur curieux qui aura fait, par la route, le voyage entre Budapest et le village des artistes et de peintes de Szentendre, au nord de la capitale hongroise, ou qui se sera promené aux alentours du fameux festival "Sziget", sur l'île d'Óbuda, n'aura pas manqué de remarquer, à proximité immédiate de Flórián tér, cet immense immeuble qui accroche immédiatement l'œil en raison de sa longueur : le Faluház . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Matthieu Boisdron