Andrej Babiš, sous la pression de la rue et de la Commission européenne

Accusé de conflit d’intérêts dans deux rapports d’audit de la Commission européenne et défié dans la rue par des citoyens chaque fois plus nombreux, Andrej Babiš n’a jamais été autant inquiété qu’à l'heure actuelle. Le Premier ministre qui apparaissait indéboulonnable il y a peu encore, voit aujourd’hui son exercice du pouvoir remis en cause.

« Ils le savent désormais même à Bruxelles : il vole ! » C’est le titre accrocheur qu’a choisi l’hebdomadaire Echo pour la couverture de son dernier numéro, sorti jeudi. « Que signifient les audits de la Commission européenne pour Andrej Babi . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet