A Kiev, un ambassadeur russe pour soutenir Ianoukovytch

Premier signe de dégel dans les relations russo-ukrainiennes. L'élimination d'office de la bête noire des Russes, le président sortant Viktor Iouchtchenko au premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine dimanche, a décidé Dimitri Medvedev d'envoyer son ambassadeur à Kiev, qui avait pourtant été nommé 5 mois plus tôt, en août 2009.
L'ambassadeur russe Mikhaïl Zoubarov avait repoussé son installation en Ukraine car il jugeait la politique ukrainienne "anti-russe" à l'époque. Bien que les Russes aient une préférence pour leur allié de toujours, Viktor Ianoukovytch, Ioulia Tymochenko resterait une meilleure option que Iouchtchenko, considéré à Moscou comme un voleur de gaz et comme le trafiquant d'armes privilégié de la Géorgie.

"J'espère que le pouvoir qui sera mis en place en Ukraine sera efficace. Une force constructive dans tous les domaines dans ses relations avec la Russie", a déclaré le président russe, Dimitri Medvedev.

Le second tour des élections présidentielles ukrainiennes ayant lieu le 7 février prochain, les 3 semaines à venir vont paraître longues aux observateurs de l'entre deux scrutins. Avec l'arriv . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée