Villany 1915, Sarajevo 2010

Etrange histoire que celle révélée par Associated Press ce weekend. Il a fallu 95 longues années à une carte postale envoyée par un soldat bosnien basé à Villany, en Hongrie, pour arriver à destination à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Sans l’intervention de Nihad Eric Dzinovic, cette lettre, comme beaucoup d’autres adressées pendant la Première Guerre mondiale serait restée inconnue. Ce bijoutier à la retraite originaire de Bosnie mais vivant en Californie, grand collectionneur d’antiquités, a acheté la carte postale pour 50$ dans une brocante à Long Beach. Lors d’une de ses visites régulières dans sa ville natale de Sarajevo, un nom lui saute aux oreilles alors qu’il se trouve dans un magasin d’antiquités de la vieille ville. Celui de Bicakcic. Le jour suivant, il retrouve ce dentiste de 48 ans et lui présente la fameuse carte postale. Bicakcic reconnait instantanément son grand-père, Edhem Bicakcic, posant parmi d’autres soldats dans le Sud de la Hongrie. Celui-ci devint même plus tard le maire de Sarajevo.