Ócsa : le projet une nouvelle fois différé

Faute de contrats entre les constructeurs et les autorités, la vingtaine de familles déjà éligibles (sur 80 logements disponibles) va devoir patienter avant de commencer sa nouvelle vie à Ócsa. L’inauguration de ce quartier social construit à une trentaine de kilomètres au sud de Budapest pour accueillir les endettés en devises a été une nouvelle fois différé.

Au vu du petit nombre de familles éligibles, le gouvernement a aussi décidé de prolonger la date buttoir au 10 mai, avec des critères de sélection plus souples. Désormais, les endettés de toute sorte voyant leur hébergement mis aux enchères peuvent participer au programme. La candidature de ceux qui ont échoué lors du premier cycle de sélection sera automatiquement de nouveau prise en compte.

Ce projet d’aide du gouvernement a rencontré de nombreuses difficultés lors de la phase de construction et pris beaucoup de retard sur la date d’ouverture initialement prévue au mois de mars 2012.