Le salon du livre international de Budapest a ouvert ses portes

Le 17è salon international du livre de Budapest s’est ouvert aujourd’hui jeudi dans le parc « Millénaire », avec Israël pour invité d’honneur. Jusqu’à dimanche, de nombreux autres pays seront représentés, parmi lesquels l’Espagne, la Grèce, l’Allemagne et la Roumanie, pour ce qui est des Européens, mais aussi la Russie, la Chine et le Japon, le Brésil, le Vietnam, etc. Le monde arabe sera représenté pour la première fois, par l’Arabie Saoudite.

50.000 ouvrages seront représentés au cours de ce salon et des maisons d’édition originaires de 24 pays différents. Des présentations de livres, des conférences-débats, des concerts et des expositions seront organisés autour du thème d’Israël.

Choisir Israël comme invité d’honneur du salon et son écrivain israélien Amos Oz n’est certainement pas anodin et a une forte valeur symbolique, compte tenu du contexte politique hongrois et de la recrudescence de l’antisémitisme, largement relayée par la presse israélienne. Le maire de Budapest, Gábor Demszky (SzDSz), lui remettra le « Grand Prix Budapest » qui récompense chaque année un écrivain du salon. Amos Oz dédicacera son roman qui vient d’être publié en Hongrois, « Vie et mort en quatre rimes ».